Cynthia Montier est artiste chercheuse et intervenante basée à Strasbourg. Son travail prend ancrage depuis les formes d’appropriation symboliques telles qu’elles se manifestent dans l’espace public. Elle accorde une importance à la place de la croyance, de la spiritualité et de la dévotion dans les pratiques vernaculaires, rituelles et créatives, en regard d’un engagement social. Fortement influencée par les récits, les territoires et leurs traditions, son travail réinvestit des méthodologies populaires, ouvrières, spirituelles et militantes pour transcrire des expériences et des savoirs de groupe. Sa démarche agit comme un canal — entre intercession et médiation — par le biais duquel des formes intuitives peuvent se transformer en données matérielles.

Depuis 2019 Cynthia Montier forme avec Ophélie Naessens un duo d’artistes chercheuses qui explore la notion d’ésotéricogéographie. Elle est artiste associée et membre du conseil artistique du Syndicat Potentiel à Strasbourg, membre active de l’association Horizome, du festival de performance INACT, co-autrice de l’espace de résidence en ligne « Indisciplines œuvrières » avec la chercheuse Myriam Suchet sur la plateforme Archipels.org et de la plateforme Utopies Réalisables. Elle est l’autrice du programme de performance et de recherche-création «Activismes Ésotériques – Magie · Performance · Résistance» (2021) qu’elle co-dirige avec Sophie Prinssen.

C/O

Viméo
Instagram